Le NPD salue la position de la ville de Montréal dans le dossier Postes Canada

La fin du courrier à domicile est une mesure improvisée et non essentielle

 

MONTRÉAL - Le porte-parole du NPD pour Postes Canada, Alexandre Boulerice, salue le rapport de la commission de la Ville de Montréal qui rejette l’intention de Postes Canada de mettre fin à la distribution du courrier à domicile.

Rappelons que le député de Rosemont-La-Petite-Patrie avait présenté le mois dernier à la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise le mémoire préparé par le NPD.

«La décision de mettre fin à la livraison du courrier à domicile s’est faite sans réelle consultation et dans le flou le plus complet par Postes Canada, indique M. Boulerice. La Ville de Montréal a tenu des consultations publiques et arrive à la conclusion logique qu’il faut rejeter ce projet. Pas étonnant que Postes Canada ait fait ça dans le secret, c’est qu’elle savait que son projet est un non-sens. Les boîtes postales communautaires vont à l'encontre des plans d'aménagement du territoire, elles causeraient des problèmes de circulation et de pollution et défigureraient le paysage urbain.»

Postes Canada et le gouvernement conservateur ne peuvent pas ignorer la position de la métropole québécoise dans ce dossier. Surtout que la décision aura des conséquences sur la population.

«Le NPD continuera à mettre de la pression sur le gouvernement pour qu’il annule cette décision. Le rapport de la commission montréalaise nous amène de nouveaux arguments que nous ferons valoir à la Chambre des communes», a conclu Alexandre  Boulerice.

Le mémoire du NPD est disponible à l’adresse suivante: “http://bit.ly/1EnejBF”.