Le NPD demande un traitement digne pour tous les Haïtiens.

Conference_de_presse_-_moratoire_haiti_3.jpg

MONTRÉAL – Le NPD demande au gouvernement conservateur de traiter dignement les Haïtiens qui sont aujourd'hui menacés de déportation à cause de la levée du moratoire par le gouvernement fédéral. Considérant leur intégration à la société canadienne et l'insécurité qui règne en Haïti, l'accès à la résidence permanente doit être l'option privilégiée.

« Les Haïtiens réfugiés au Canada doivent avoir plus de temps pour remplir leur demande de résidence permanente afin de pouvoir rester au pays, affirme la porte-parole de l’Opposition officielle en matière de citoyenneté et d’immigration, Lysane Blanchette-Lamothe. Il est injuste que des enfants nés ici vivent avec le risque d'être déportés en Haïti. On ne peut pas laisser les aînés et les familles haïtiennes vivre avec l'angoisse d'être renvoyées. » 

Selon les organismes communautaires qui aident les Haïtiens à remplir leur dossier, il faut leur accorder un délai de trois mois supplémentaires pour déposer leur dossier à Immigration Canada.

« Les retards accumulés par le gouvernement dans le traitement des dossiers d'immigration sont énormes, et les délais pour régulariser leur situation n’ont jamais été réalistes. Plusieurs familles ont vécu ici dans une situation précaire pendant des années. Elles ont besoin d’aide pour soumettre les documents nécessaires, mais les organismes qui peuvent les aider en ont plein les bras. Il manque de temps. Un sursis de trois mois est la seule solution », a ajouté le député Alexandre Boulerice.