Journée Mondiale du Refus de la Misère

Aujourd’hui, en cette Journée Mondiale du Refus de la Misère, nous voulons rappeler la nécessité d’éradiquer la pauvreté et la misère dans tous les pays. Chaque année, le 17 octobre est une date clé partout à travers le monde pour se rassembler, briser le silence et lutter collectivement contre la misère. Selon l’ONU, il y a encore une personne sur huit qui souffre de la faim à chaque jour à l’échelle planétaire, ce qui est inacceptable. Nous devons être solidaires et refuser que la misère soit une fatalité.

Même si nous nous considérons une société riche et développée, la misère et la pauvreté sont malheureusement le quotidien de plusieurs de nos concitoyens. Selon le rapport 2012 de Campagne 2000, un enfant sur sept vit toujours dans la pauvreté aujourd’hui au Canada. Nos communautés autochtones sont particulièrement touchées. Les inégalités entre les riches et les pauvres n’ont cessé d’augmenter depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir il y a sept ans. Au lieu de prioriser les investissements sociaux, qui auraient combattu la pauvreté, le gouvernement conservateur a fait l’impossible pour obtenir un bilan positif sur le plan économique. Au NPD, nous demandons une stratégie nationale qui viserait à éliminer la pauvreté au Canada. Nous devons remettre nos priorités à la bonne place et faire preuve de leadership dans la recherche de solutions efficaces.

La Journée Mondiale du Refus de la Misère sera soulignée par les organismes de Rosemont – La Petite-Patrie. Le Bureau de la communauté haïtienne de Montréal (BCHM) a le plaisir de vous convier à une activité de réflexion le jeudi 17 octobre à partir de 11h à leur locaux situés au 6970, rue Marquette. De plus, l’organisme ATD Quart Monde participera à une parade de tableaux vivants. Ces événements sont des moments privilégiés pour réfléchir sur les choix que nous désirons prendre comme société afin de mettre fin une fois pour toute à la pauvreté et à la misère.