J'♥ le transport collectif

jaime-le-transport-collectif_.jpg

Avec un transport en commun de qualité et abordable, nous aurons des communautés plus agréables et économiquement plus dynamique.

Le transport en commun réduit les bouchons de circulation et nous amène plus rapidement à destination. Il réduit la pollution de l’air et le smog. Il renforce notre économie.

Que demander de plus?

Année après année, le transport en commun bat des records d’utilisation, mais nos villes n’arrivent pas à suivre la demande et les tarifs ne cessent d'augmenter. Pendant ce temps, le gouvernement continue de se désengager financièrement. Résultat : les communautés peinent à entretenir les infrastructures déjà en place et refile les coûts aux usagers.

Pendant ce temps, les embouteillages se multiplient – et coûtent annuellement 10 milliards $ à notre économie. Pourtant, le Canada est le seul pays du G8 qui ne s’est toujours pas doté d’une stratégie nationale de transport. On a le choix! On peut faire mieux.

Êtes-vous prêt à signer?

Dans le passé, nous avons eu besoin d’un leadership fort pour bâtir nos réseaux de transports en commun qui ont amélioré concrètement la vie des gens. Aujourd’hui, il faut renouveler cette volonté et moderniser ces réseaux afin de les rendre plus efficaces, plus fiables et plus abordable.

Prenez l’engagement J’♥ le transport collectif :

« Je veux un meilleur système de transport en commun. Je demande au gouvernement fédéral de passer à l’action et de réduire les temps de déplacements en octroyant aux municipalités un financement sûr et prévisible ce qui permettra également de réduire la facture des usagers. »

Allez-vous signer?


394 réactions

  • Je peux parler ici de Montréal, puisque c’est le transport sur l’île de Montréal que je connais le mieux. Il est essentiel de mettre des lignes d’autobus beaucoup plus fréquentes et de créer des trajets supplémentaires, et de faire en sorte qu’elles soient fréquentes le soir et la fin de semaine également. Par fréquent, j’entends aussi fréquemment qu’aux 5 minutes. Il est possible de mettre de plus petits autobus plus fréquemment pour y arriver, et aussi des taxis-bus et taxis, ce qui peut même se faire par les services des compagnies de taxi déjà existantes. Les services de taxi-bus existent déjà dans certaines villes au Québec. Ce sont des moyens parmi d’autres qui rendraient cette fréquence possible.

    Il est cependant essentiel pour tous les paliers de gouvernement, fédéral, provincial et municipal, d’abolir les fonds de pension à prestation déterminée pour tous les employés de l’état, sans quoi, les fonds nécessaires pour fournir un bon service de transport en commun ne seront jamais dégagés, et ces fonds de pension continueront d’appauvrir la classe moyenne, car lorsque les rendements des fonds de pension ne sont pas aussi élevés que prévu, le gouvernement pige à même les impôts des particuliers à chaque année pour les renflouer, alors que dans le même temps, les particuliers qui épargnent eux-mêmes sont aussi affectés par de moins bons rendements. Il est essentiel que les chefs syndicaux et ceux parmi les syndiqués qui les appuient reconnaissent leur cupidité et leurs abus. Les salaires des syndiqués devront peut-être dans certains cas être baissés, lorsqu’ils seraient abusifs, et il faudra trouver des moyens de s’attaquer à la protection injustifiée dont certains bénéficient pour garder leurs emplois. Si vous, le NPD, voulez vraiment venir en aide à la classe moyenne et aux travailleurs, vous devrez vous occuper de ces problèmes, sans quoi vous nuirez aux travailleurs et vous manquerez à vos responsabilités.

    Je vous remercie de vous préoccuper du problème du transport en commun, et je vous prie d’employer les vrais moyens et les bons moyens pour améliorer le service.
  • oui, il faut de l’argent pour les ascensseurs et la ligne bleue