Gaza: la paix est la solution, pas la destruction mutuelle.

Voix-pour-la-paix.jpg

Au cours des derniers jours, les voix de la guerre ont pris le relais en Israël et en Palestine. Après des années de souffrance due à l'occupation et le blocus, la population civile de Gaza doit maintenant endurer les bombardements. Depuis le début de l'opération « Protective Edge », plus de 170 Palestiniens 1767 palestiniens (Les décès comprennent: 431 mineurs (un mineur qui a participé aux hostilités), 200 femmes, 85 personnes âgées. Mis à jour: 25 août. Source: B'Tselem) ont été tués et plus de 1100 blessés 4030 blessés (23 juillet). La vaste majorité des victimes sont des civils. Les rapports préliminaires font état de la destruction partielle d’une mosquée et d’un hôpital. Certains hôpitaux et certaines écoles ont été bombardé. Des quartiers entiers de la bande de Gaza ont été détruit par les bombardements (Mis à jour: 26 juillet).

Plus de 800 rockettes et mortiers 3500 rockettes et mortiers (25 août) ont été tirées depuis la bande de Gaza en direction de la population civile d'Israël. Les sirènes sont depuis devenues une routine quotidienne dans pratiquement toutes les régions d'Israël. Les gens ont besoin de se mettre à couvert dans des abris souvent plusieurs fois par jour. La plupart des rockettes ont été, jusqu'ici, intercepté en plein vol par un système de contre-mesure appelée Iron Dome ou sont tombées dans des zones inhabitées. Aucun décès n'a eu lieu à ce jour 64 personnes sont décédées à ce jour, 61 étant des soldats impliqués dans les opérations au sol (Mis à jour: 25 août. Source: B'Tselem) et quelques plusieurs centaines de personnes ont été traitées pour des blessures, la plupart d'entre eux en état de choc. 

Le bruit assourdissant des missiles et des rockettes doit cesser. La population civile mérite calme et sécurité. Il n'y a qu'une seule solution pour atteindre cet objectif pour les Palestiniens et les Israéliens: mettre fin à l'occupation de la Cisjordanie et le siège de Gaza et de négocier de bonne foi. 

Il est temps que les voix de la paix se fassent entendre à nouveau. Le Canada devrait être parmi ces voix.

Est-ce que vous ajoutez votre voix?