Déversement des égouts dans le fleuve: le NPD réclame l’intervention d’environnement Canada

o-EAUX-USEES-facebook.jpg

LONGUEUIL – Opposé comme de nombreux citoyens au déversement des égouts de Montréal dans le fleuve Saint-Laurent, le député sortant et candidat du NPD Pierre Nantel (Longueuil—Saint-Hubert) demande à Environnement Canada de stopper cette décision choquante.

« Le NPD partage les préoccupations des Montréalais et des citoyens de la Rive-Sud. Nous avons des normes, qui ont d’ailleurs été affaiblies par les conservateurs, pour protéger nos cours d’eau, a souligné M. Nantel. Ottawa doit mettre son pied à terre. C’est complètement inacceptable qu’en 2015, on décide de jeter nos eaux d’égouts non traités dans notre fleuve, qui est déjà assez malmené comme ça. »

La Loi sur les pêches dicte les conditions dans lesquelles on peut jeter des substances nocives dans les cours d’eau de juridiction fédérale. Or, à cause des compressions des conservateurs, la Ville de Montréal se retrouve acculée au pied du mur par manque d’investissement fédéral en matière d’infrastructure.

« Si nous sommes arrivés à ce point-là, c’est parce que les villes et les municipalités ne reçoivent pas leur juste part pour le traitement des eaux usées, a indiqué le candidat néo-démocrate. Je n’aurais jamais pensé qu’on pouvait déverser des milliards de litres de coliformes monstrueux dans un fleuve qui traverse le pays. Le NPD va travailler avec la ville pour trouver une solution alternative et pour s’assurer qu’une telle situation ne se reproduise plus. »

Rappelons qu’un gouvernement du NPD augmentera les transferts de la taxe sur essence, ce qui représente 410 millions de dollars additionnels dans les quatre prochaines années pour la Ville de Montréal en matière d’infrastructure, ce qui inclut le traitement des eaux usées.