Couper dans l’intégration des personnes atteintes de déficience intellectuelle : une honte !

L’Association du Québec pour l’intégration sociale, basée dans Rosemont-La Petite-Patrie, qui œuvre concrètement à améliorer la condition d’environ 200 000 Québécois vivant avec une déficience intellectuelle, va perdre tout son financement fédéral d’ici 2015. En effet, les compressions budgétaires imposées par les conservateurs priveront l’organisme des 340 000$ annuels qui lui sont alloués depuis 1997 à partir des fonds du programme Initiative pour l’intégration communautaire. Ce désinvestissement massif entraînera de lourdes conséquences pour ceux et celles comptant sur l’organisme pour les accompagner dans leur intégration.

Les conservateurs semblent croire qu’aider les personnes ayant de déficience intellectuelle est un pur gaspillage. C’est pourtant des fonds qui permettent à ces personnes de s’intégrer à l’école et au travail, ce qui est intéressant pour l’ensemble de la société. Il n'est pas trop tard pour réparer cette erreur. Il n'est pas trop tard pour respecter ces personnes.

Si vous trouvez ces coupures injustes, je vous invite à signer cette pétition.

Alexandre Boulerice

Député NPD de Rosemont - La Petite-Patrie

 

1 008 SIGNATURES
OBJECTIF: 1 000 signatures

Est-ce que vous signez?









887 réactions

  • De nombreuses personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent aujourd’hui travailler ou participer socialement grâce au soutien que leur a accordé les gouvernements entre autres par le biais des organismes. Il faut continuer de les aider pour éviter qu’elles ne soient contraintes à perdre leurs acquis et la portion d’indépendance qu’elles ont maintenant et dont elles sont si fières, tout comme leur famille.
  • Signez la pétition: Couper dans l’intégration des déficients intellectuels : une honte !