400 personnes pour notre projection du documentaire Québékoisie

17000782001_578c484095_o.jpg

Lundi soir, j’avais planifié de me joindre à plus de 400 personnes présentes au Cinéma Beaubien pour visionner le documentaire Québékoisie, un film qui explore les relations entre les Québécois et les Premières Nations. Chaque année nous organisons une projection d’un documentaire québécois. Cette année, nous avons dû ouvrir une deuxième séance à cause de la forte achalandage. Mais, malheureusement, je n’ai pas pu y assister. 

Il y a parfois des événements incontournables dans la vie d’un élu… Par exemple, un vote pour engager le pays dans une guerre controversée. Lundi soir, j’étais donc à Ottawa pour  m’opposer encore une fois aux tentatives des conservateurs de faire du Canada un pays guerrier.

Les conservateurs ont prolongé la mission en Irak et l’ont étendue en Syrie. Ils ont transformé la mission de conseil et de formation en une mission de combat sur la ligne de front. En Syrie, le Canada va indirectement aider un dictateur génocidaire, Bashar Al-Assad.

Ça ne m’étonne pas du tout. Depuis l’automne dernier, Stephen Harper ment aux Québécois au sujet de ce qui se passe réellement sur le terrain et sur les coûts de la mission. Nous n’étions pas censés être au  front, mais voilà qu’un de nos soldats a perdu la vie au mois de mars, le sergent Andrew Doiron.

La mission des conservateurs en Irak est complètement improvisée. Ils n’ont pas de mandat de l’ONU, ni de l’OTAN. Ils n’ont pas d’objectifs clairs ni de plan de sortie. Ça vous semble familier? C’est exactement pourquoi la guerre de George Bush en Irak s’est embourbée et pourquoi on se retrouve avec ce bordel aujourd’hui.

Le Canada a refusé de suivre Bush en Irak en 2003 -- au grand dam de Stephen Harper -- et nous devrions faire de même aujourd’hui.

La vérité c’est que Stephen Harper utilise cette guerre pour nous faire oublier les mauvaises performances de notre économie.

Le Canada est un pays de paix. C’est nous qui avons ”inventé”  les Casques bleus de l’ONU. Nous devrions aider à sauver des vies sur le terrain en trouvant des solutions à la crise humanitaire en Syrie et en Irak et non en s’engageant militairement.

Le NPD va continuer à s’opposer à cette guerre inutile qui ne fera rien pour empêcher la radicalisation et le terrorisme.

Alexandre Boulerice

Joignez-vous à notre équipe ici: http://jappuie-boulerice.org/equipe_2015